Photos/Cocarde SF161 LE SOUVENIR FRANCAIS
.
DES LANDES
Site officiel SNEMM
Site Officiel ANMONM
Site officiel du SF
ANMONM Landes
Blog SF Landes
Contact
Memoire des Hommes
Memorial







LES ACTIONS DES COMITES

CR VOYAGES DE MEMOIRE

ASSEMBLEES GENERALES DEPARTEMENTALES
.
AGD Dax 2003
AGD Castets 2004
AGD Aire 2005
AGD Mont de Marsan 2006
AGD Pays de Born 2007
AGD Capbreton 2008
AGD Dax 2009

AGD Castets 2010

AGD Aire 2011
AGD Mont de Marsan 2012 
AGD Pays de Born 2013
AGD Capbreton 2014
AGD Montaut 2015
AGD Brocas 2016
AGD Labouheyre 2017
AGD Dax 2018
AGD Pontonx-Pays-Tarusate 2019 n














Diapo Normandie-Niemmen


Diapo Ste Marie de Gosse


Stèle Garaude
70ème anniversaire

PROPRIETE SF

TABLEAU LISTE TOMBES


NEWSLETTERS

 

Pp

 

COMITÉ DE PONTONX PAYS TARUSATE

cocardesmall

 

INAUGURATION LE 19 JUIN 2019 À POYANNE
DES TOMBES RENOVÉES

HERNIOU Yves et MADERBIE Niang

tombes

Yves HERNIOU né le 9 janvier 1891 à Saint Nicolas du Pelem dans les Côtes du Nord
Mort pour la France le 2 octobre 1918
Maderbie NIANG né en 1894 à Roncq petit village au Nord du Sénégal dans le département de Dagana
Mort pour la France le 21 octobre 1918.
Ces deux soldats sont décédés à l'hôpital auxiliaire 134 de Poyanne de la grippe et double congestion pulmonaire, maladies contractées en service
C'est en présence de Monsieur de Andréïs, Directeur de l'ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre), représentant Monsieur le préfet des Landes, du Lieutenant-colonel Samuel PETAIN Délégué Militaire Départemental adjoint (DMD) représentant l’Officier général de la zone de défense Sud-Ouest, de Madame Fabienne LABY FAUTHOUX, maire de Poyanne, du Général SABATHIER-DAGES Délégué général du Souvenir Français des Landes, du Général BUISSON Délégué général adjoint, du Chef d'escadron Serge CLOSIER président du comité de Pontonx Pays Tarusate, plusieurs présidents de comité et des membres du Souvenir Français, dix porte-drapeaux, des représentants de la Gendarmerie, des sympathisants et surtout les vingt-cinq élèves de Poyanne aux mains chargées de fleurs, que furent inaugurées les tombes de ces héros.
eleves

Le président de Pontonx-Pays-Tarusate prit la parole pour présenter les deux soldats et leurs états de services,

Sergio

Présentation des MPF par Serge CLOSIER

Depuis plus d'un siècle, dans ce cimetière, deux soldats de la Grande guerre, morts pour
la France, reposent dans l'oubli. Affectés dans deux unités différentes, mais surtout loin de
chez eux, ces deux militaires après avoir contracté une maladie au front, sont soignés à
l’hôpital auxiliaire militaire de POYANNE où ils décèdent de complications en octobre 1918
à 19 jours d'intervalles.
C'est pour honorer leur mémoire, que nous sommes rassemblés aujourd'hui, mais aussi
pour vous présenter leurs sépultures restaurées. Sans le soutien de la municipalité de Poyanne et de son maire, Mme LABY-FAUTHOU, que je remercie pour son aide, ces tombes auraient pu disparaître définitivement.
Aujourd'hui, ces deux hommes, qui ont fait le sacrifice de leur vie pour défendre notre pays, reposent maintenant dans une sépulture digne de leur engagement et pour lequel nous leurs en sommes reconnaissants.
Avant de céder la parole à notre délégué général, le Général SABATHIER-DAGÈS, je vais vous exposer brièvement le parcours de ces deux hommes.
Yves HERNIOU est originaire de Bretagne. Il est né le 29 janvier 1891 à ST NICOLAS DU PELEM dans le département des Côtes du Nord (aujourd'hui Côtes d'Armor). C'est à Guingamp qu'il est recruté et affecté au début de la guerre au 2° régiment de Zouaves. Il participe aux différentes campagnes dans lesquelles son régiment est engagé : Charlerois, Bataille de la Marne, Champagne, Verdun.
Niang MADERBIE, est quant à lui natif du Sénégal où il né à ROUCQ en 1894. Recruté à Dagana en 1914, il est affecté comme 2° classe au 29° bataillon des tirailleurs sénégalais.
Avec son unité il sera de toutes les campagnes, Dardanelles, Verdun, la Somme. Il sera aussi aux Chemin des Dames.
Les conditions de vie au front sont très dures et les maladies sont courantes. Ces deux soldats qui avaient peu de chance de se rencontrer contractent la grippe qui se complique en congestion pulmonaire. Ils sont évacués sur l’hôpital auxiliaire de POYANNE pour y être soignés et il y a fort à parier qu'ils s'y sont rencontrés. Malheureusement, aucun d'eux ne reverra sa terre natale. Yves HERNIOU décède le 2 octobre 1918 et Niang MADERBIE, le 21 octobre de la même année.

puis ce fut le Délégué Général du Souvenir Français qui prit le micro suivi de Madame la maire de Poyanne et enfin Monsieur de Andréïs pour conclure.

 

Allocution du Général Sabathier-Dagès

Je serais tenté de vous dire, après l’expression de toute notre gratitude pour votre présence à Poyanne , malgré la surcharge d’obligations en cette période, que nous achevons ici nos hommages aux morts pour la France de la grande guerre. En effet, la guerre n’est pas juridiquement finie avec l’armistice du 11 novembre 2018 il faudra attendre le traité de Versailles du 28 juin 1919 et celui du Trianon du 14 juin 1920 pour sa clôture. Donc nous sommes encore dans le centenaire de la guerre. Mais vous le savez, la mission du Souvenir Français est permanente depuis 1872, quelle que soit la période quand nous découvrons des tombes de morts pour la France abandonnées notre obligation est de leur rendre la dignité qui convient.

Nous sommes contraints par de lourds délais pour mener à bien notre tâche ici, j’ai été alerté indirectement par le capitaine Toby de Poyanne, en 2013, je ne connaissais pas cet officier retraité, j’ai attendu vainement une réponse à ma proposition de contact, ce qui ne m’a pas empêché de venir voir l’ampleur du désastre et de lancer les investigations qui conviennent. En résumé nous parvenons, après 6 ans d’efforts, à cette inauguration qui met en lumière la réhabilitation de ces deux sépultures, mes invitations comportaient des photographies édifiantes sur leur état initial.

Tout naturellement, dans ce domaine, nous ne pouvons rien faire sans la bienveillance, voire l’aide de la municipalité. Merci Madame le Maire pour votre accord et le soutien de vos services.

Il me parait important de souligner que notre œuvre s’occupe des tombes des morts pour la France quelle que soit le lieu d’origine des héros, pas un n’est landais ici !. Le monument aux morts qui sera l’objet de notre hommage après cette cérémonie concrétise dans la pierre la mémoire des enfants de la communes tombés ailleurs, mais qui s’occupe de leurs lointaines et éventuelles sépultures quand leurs restes n’ont pas été ramenés chez eux ?Le Souvenir Français y participe.

Nous sommes ici pour honorer ces deux poilus ,nés ailleurs, nous vous remercions,encore cette fois, d’avoir pris sur votre temps pour honorer leurs dernières demeure, entourées ce jour par tous ces drapeaux .C’est notre devoir de ne pas les oublier, merci de nous y aider aujourd’hui voire en nous rejoignant.

DG2Je n’oublie pas le second volet de notre mission :
la transmis- sion de la mémoire aux générations siccessives, merci aux professeurs d’avoir permis et préparé la participation de vos élèves à ces cérémonies qui resteront assurément dans leur acquis mémoriel.

Toute notre gratitude à Madame le Maire et à son conseil municipal et nos chaudes félicitations au président du comité du Souvenir Français du Pays Tarusate Serge Closier et à ses amis qui ont oeuvré pour monter et réaliser cette cérémonie rehaussée par les porte-drapeaux et leurs emblèmes.

Allocution de Madame LABY FAUTHOUX, maire de Poyanne

Cet espace qu'est le cimetière de Poyanne, réputé silencieux et recueilli, s'apprête aujourd’hui à rendre hommage à deux jeunes soldats, Yves Herniou et Maderbie Niang, morts pour la France en octobre 1918, à l'hôpital auxiliaire de Poyanne, situé exactement au  château.

L'hommage de ce jour, tout comme celui du centenaire de l'Armistice célébré ici, à Poyanne, le 11 novembre dernier, dans un grand recueillement, s'inscrit dans une volonté forte de transmission de cet héritage aux jeunes générations.

maire2

En ces circonstances bien particulières, chacun ouvre son imagination aux souffrances endurées par ces héros en devenir, partis en août 1914. Ici, à Poyanne, ce sont des dizaines de jeunes hommes qui ont quitté leur village, en pleine période de moissons, persuadés qu'ils seraient de retour pour les vendanges. Ils sont partis la rage au cœur, avec courage, avec angoisse aussi, avec dévouement toujours pour servir leur pays, convaincus au début en tout cas, que la guerre serait courte. Trente-quatre d'entre eux ne reviendront jamais.

Une tragédie humaine se dessinait parmi les plus meurtrières du 20ème siècle.

La guerre 14/18 appelée aussi la Grande Guerre, fut certainement la pire des guerres en matière de pertes humaines, de cruauté, de violences parfois incomprises. Elle doit nous rappeler l'intransigeance que nous devons avoir face aux haines, face au racisme, face à toutes les atteintes aux principes, aux valeurs qui nous constituent. Alors continuons à partager, à ne pas oublier. Puisse cet hommage empli de solennité auquel assistent les enfants de nos écoles, rappeler l'impérieux devoir de mémoire et permettre aux jeunes générations de perpétuer l'histoire de notre nation.

Soyez, à titre personnel ainsi qu'au nom du conseil municipal, toutes et tous remerciés pour vos présences fraternelles et laissez-moi remercier tout particulièrement le Comité du Souvenir français de Pontonx-Pays Tarusate pour la belle organisation de cette cérémonie.
Monsieur le représentant du Préfet, Messieurs les Présidents, mon général, mesdames et messieurs, je vous remercie pour votre attention.

 

Les dépôt de gerbes par quatre élèves quatre élèves du Sivu RPI de Poyanne/Lorède accompagnés par le président du comité de Pontonx-Pays-Tarusate précéda la sonnerie "Aux Morts", la minute de silence puis la Marseillaise chantée par tous les participants. Puis les vingt-cinq élèves déposèrent tour à tour leur bouquet de fleurs sur les deux tombes.


La cérémonie qui suivit au Monument au Morts de la commune, permit à Monsieur Gérard Huort de faire l'appel de tous les Morts pour la France inscrits sur le Monument aux morts de la commune. A chacun des noms l’assemblée annonçait en coeur "mort pour la France".
Madame la maire accompagnée du Directeur de l'ONACVG et du Délégué Militaire adjoint déposèrent une gerbe et se recueillirent un instant. silence
La sonnerie "Aux morts" retentit tandis que les drapeaux s'abassaient suivi de la minute de silence et de la Marseillaise chantée en coeur par l'asssemblée.
Madame la maire en tête toutes les autorités saluèrent les porte-drapeau pour termimer ces cérémonies d'hommage aux morts pour la Francedrapeaux

Le vin d'honneur offert par la municipalité fut l'occasion au Général Sabathier-Dagès Délégué Général du Souvenir Français des Landes de remettre à Max Bouverot, Vice-président et Secrétaire du comité de Pontonx-Pays-Tarusate la Médaille de Bronze du Souvenir Français puis Bernard Beyrie et Yves Cadillon reçurent des mains de Serge Closier président du comité un diplôme d'honneur pour leurs services au sein du comité depuis plus de quatre ans

 

Pour visionner toutes les photos réalisées lors de ces cérémonies cliquez sur l'icône
apn

 

cocardesmall

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DÉPARTEMENTALE

LE 29 MAI 2019 A PONTONX SUR L'ADOUR

La 17ème Assemblée Générale départementale du Souvenir Français des Landes a été organisée par le comité de Pontonx-Pays tarusate le 29 mai 2019. Serge Closier, son président et son équipe nous ont reçus dans la salle de cinéma pour la partie assemblée générale.

A l'arrivée des autorités Monsieur le maire prit la parole pour une présentation de sa ville puis ce fut le Général Sabathier-Dagès, Délégué Général du Souvenir Français des Landes qui présenta les actions nationales et départementales.
Trois élèves du collège de Cap de Gascogne à Saint-Sever soutenus par un diaporama firent le compte-rendu de leur voyage de à Oradour-sur-Glane, ensuite ce fut une élève de 1ere du lycée Victor Duruy qui relata le voyage de sa classe sur les lieux de mémoire à Prague, Cracovie, Auschwitz et Nuremberg. Comme à l'habitude ces voyages ont été financés en partie par le Souvenir Français siège, la Délégation Landes et le comité de Pontonx Pays Tarusate.
Le Délégué Général reprit la parole pour féliciter ces élèves et leur professeur respectif présent et conclure sa présentation.

Le cortège des participants et ses 20 porte-drapeaux en tête parmi lesquels étaient les trois Ordres nationaux se dirigea vers le Monument aux Morts où deux gerbes furent déposées par les autorités. La sonnerie "Aux Morts" retentit avant la minute de silence et enfin la Marseillaise fut chantée par tous.
Les remerciements aux porte-drapeaux par toutes les autorités conclut cette cérémonie.

cortege
omorts

gerbeSF


Avant le vin d'honneur offert par la municipalité Monsieur le maire nous présenta une vidéo des travaux de la rénovation des arènes puis nous les fit visiter.

 

cocardesmall

 

9 NOVEMBRE 2018

TARTAS

INAUGURATION DE LA STÈLE DU SOUVENIR FRANCAIS
EN MEMOIRE DES FRÈRES NAVARRE

C'est en mémoire des frères jumeaux NAVARRE, le Sous-Lieutenant Jean et l'Aspirant Pierre que le comité du Souvenir Français de Pontonx Pays Tarusate a inauguré cette stèle.steleNavarre

Avec des parcours chaotiques mais pilotes émérites, 12 victoires homologuées pour Jean, Chevalier de la Légion d'Honneur et 1 pour Pierre tous deux décorés de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre 14/18. Ils sont inhumés dans le cimetière de Tartas.

Après le baptème du pont attenant, l'inauguration de la stèle a eu lieu en présence des plus hautes personalités du département, d'une section de la BA118, d'une délégation de l'escadron de chasse de Nancy-Ochey, des autorités militaires, de 25 drapeaux d’associations, de nombreux présidents d'associations, dont 12 de comités du SF 40, de 100 enfants des écoles et d’un public nombreux.
Des gerbes furent déposées par les autorités et la Marseillaise chantée par les tous les participants.
A l'issue de la cérémonie un diaporama fut projeté avec explications.
Le vin d'honneur offert par la commune clôtura cette matinée

apn Album photos de la cérémonie

 
navarre

 

 

 

cocardesmall

 

4 MARS 2017

INAUGURATION DU CARRÉ MILITAIRE


La cérémonie d'inauguration du Carré Militaire dans le cimetière de Pontonx sur l'Adour s'est déroulée en présence des autorités civiles et militaires du département représentées par messieurs P. de Andréis Directeur de l'ONAC-VG, Urolatégui maire de Pontonx sur l'Adour, du Lt Colonel Pétain DMD adjoint des Landes, du Lt Colonel Gautheur Cdt en second du Groupement de Gendarmerie des Landes, du Lt Colonel représentant l'EALAT de Dax, du Général Sabathier-Dagès, Délégué Général du Souvenir Français des Landes, de son adjoint le Général Buisson, de douze présidents de comités du Souvenir Français des Landes et de nombreux membres et sympathisants.
Fruit des recherches et du travail opiniâtres des membres du comité de Pontonx-sur-l'Adour, les trois tombes neuves du carré militaire furent, après le lever des couleurs, dévoilées et présentées par l'appel de chaque nom suivi des mots « Mort pour la France » prononcés par l'assistance.
couleurs

D'abord les tombes de deux soldats Morts pour la France à Pontonx sur l'Adour :

pins CARVAL Guillaume Marie Noël, le 13 février 1915
pins GULLON Joseph, le 4 mars 1917

Ensuite la troisième tombe sur laquelle une plaque rappelle le souvenir de quatre enfants de Pontonx Morts pour la France, dont 3 portés disparus et le 4ème reposant dans une nécropole nationale :

pins DANGLADE Maurice, le 22 Août 1914 à Neufchateau (Belgique)
pins CAZEAUX Joseph, le 9 septembre 1914 à Vassincourt (Meuse)
pins CLAVERIE Justin, le 25 janvier 1915 à Oulches (Aisne)
pins DEGOS Marcel, le 3 juin 1918 à Chaudun (Aisne).

salutAprès le dépôt d'un bouquet de fleurs devant chacune des croix et d'une gerbe au centre du Carré Militaire. la sonnerie "Aux Morts" retentit, suivie par la Marseillaise chantée par l'ensemble des participants.


Deux gerbes furent ensuite déposées devant le monument aux Morts de la commune; la première par le directeur de l'ONAC-VG, M. le maire et le DMD adjoint et la seconde par le Délégué adjoint du Souvenir Français des Landes et M. Bouverot Vice-président du comité de Pontonx. La sonnerie "Aux Morts", la Marseillaise reprise en chœur par l'assistance et le salut des autorités aux porte-drapeaux marquèrent la fin de la cérémonie à l'extérieur.

Compte tenu des intempéries, les allocutions furent prononcées avant le vin d'honneur.

 

.
ALLOCUTIONS

- prononcée par Dominique Urolatégui maire de Pontonx sur l'Adour -

- prononcée par le Général Sabathier-Dagès Délégué Général du Souvenir Français des Landes -

- prononcée par André Lamielle président du comité de Pontonx sur l'Adour -


c1
c2
carre
SALUT

Cliquez sur l'icône pour visionner toutes les photos réalisées lors de la cérémonie d'inauguration du Carré Militaire de Pontonx sur l'Adour

lienphotos
par GG A. Pfalzgraf et A. Soubirou


 

 

cocardesmall

 

REMISE DE SON DRAPEAU AU COMITÉ LE 26 JUIN 2015

drapverti
Monsieur Paul de Andréïs, Directeur de l'ONAC-VG, Monsieur Dominique Urolategui, maire de Pontonx sur l'Adour et le Lieutenant-colonel Eric Weyl adjoint au DMD ont remis au Général Sabathier-Dagès Délégué Général des Landes le drapeau du comité de Pontonx sur l'Adour pour le remettre entre les mains de Monsieur André Lamielle, président du comité. Après un demi-tour ce dernier le remit à son porte-drapeau, Marcelle Georgé, première femme porte-drapeau du Souvenir Français dans les Landes, accompagnée de son suppléant Monsieur Claude Klein.

 

autorites
DG
DG-AL
Lamielle
marcelle
Après l'avoir mis dans son baudrier, Marcelle passa devant les huit autres porte-drapeaux dont 6 du Souvenir Français avant de rejoindre son emplacement. Les sonneries réglementaires retentirent puis ce fut le déplacement de tous les drapeaux pour la seconde partie de cette matinée.

Pour visionner toutes les photos cliquez sur l'icône
icon

 

cocardesmall

 

INAUGURATION D'UNE PLAQUE COMMEMORATIVE DU "CHAMP D'AVIATION"

DE PONTONX SUR L'ADOUR

Très méconnu, le "Champ d'aviation" de Pontonx sur l'Adour situé à coté du pont sur l'Adour, servit en 1914 au développement de l'aviation d'observation, de chasse et de bombardement. Il fut le premier aérodrome militaire des Landes et un des cinq premiers de France.
Dépendant de l'école d'aviation de Pau, il était une escale obligatoire des circuits de vol imposés lors des épreuves d'obtention du Brevet de Pilote militaire.
Nungesser, Guynemer et leur instructeur Védrines, 3 des "AS" les plus célébres et bien d'autres utilisèrent ce champ d'aviation pour leur entrainement.

La plaque indiquant ce Champ d'Aviation réalisée et installée par les membres du comité de Pontonx, fut dévoilée par le maire de Pontonx, le Directeur de l'ONACVG, le DMD et le Président du comité. Le salut des porte-drapeaux par les autorités conclut cette cérémonie.

devoil
plaque2
Tous les participants se retrouvèrent ensuite dans les locaux de la mairie pour les allocutions et le vin d'honneur offert par la municipalité.

 

AL

AL

Allocution d'André Lamielle président du comité de Pontonx sur l'Adour

Dans le cadre du centenaire de la guerre de 14-18 , le cycle des commémorations s'est ouvert à Pontonx à l'initiative du Comité du Souvenir français en partenariat exemplaire avec le Conseil Municipal , le 11 Novembre 2014, date symbolique retenue à dessein pour donner tout son lustre à la tardive réhabilitation officielle d'un 78ème Pontois mort pour la France, Joseph Danglade, soldat du 141ème Régiment d'Infanterie Territoriale dont le nom figurait enfin sur le Monument aux Morts communal aux côtés de ses deux frères Jean Baptiste et Maurice .
Avant cette émouvante cérémonie en présence de plusieurs arrières petits neveux dont l'un venu du Bourget, Monsieur le Maire de Pontonx et le Président du Comité du Souvenir Français avaient dévoilé, sur le mur de la cité du pont, une plaque rappelant que ce bâtiment, ancienne école des filles , avait été transformé dès 1914 en «Hôpital Militaire Temporaire» du fait de sa proximité avec le «Champ d'Aviation»
L'inauguration, aujourd'hui, d'un panneau, don du Comité du Souvenir Français à la municipalité en reconnaissance de sa collaboration, évoque à travers son « Champ d'Aviation » la contribution trop méconnue sinon oubliée de la Ville de Pontonx dans le développement d'une arme révolutionnaire en 1914, l'aviation d'observation, de chasse et de bombardement, ancêtre de notre Armée de l'Air. Notre «Champ d'Aviation» afin que nul n'en n'ignore, fut le premier aérodrome militaire des Landes et un des cinq premiers de France. Dépendant de l'École d'aviation de Pau, il était une escale obligatoire des circuits de vol imposés lors des épreuves d'obtention du Brevet de Pilote militaire.
Parmi les nombreux élèves et pilotes qui se posaient ici on relève les noms de Nungesser, Guynemer et de leur instructeur Védrines, trois de nos plus célèbres « AS ». Malheureusement, cet apprentissage et ces épreuves généraient inévitablement des accidents et deux élèves pilotes devaient trouver la mort sur notre « Champ d'Aviation », le Sous- Lieutenant GAMBET en 1915 et en 1917 l'Adjudant GULLON qui repose toujours dans notre cimetière, tombe 150.
Ces deux morts qui s'ajoutent aux 78 « Poilus » Pontois confèrent a notre Commune un héritage tragique et glorieux, en même temps qu'un devoir impérieux de transmission de mémoire aux générations futures, mission dès aujourd'hui bien engagée.
Ce devoir n'aurait pu, aujourd'hui, être satisfait sans la compréhension chaleureuse et la bonne volonté de l'Entreprise Gayan et de Monsieur Samuel Carlos dont nous avons été ce matin les hôtes obligés.
Le 26 juin 2015, jour de la commémoration du « Champ d'Aviation », sera pour le Comité Pontois du Souvenir Français une date doublement mémorable, puisqu'à cette occasion, il s'est vu remettre officiellement son drapeau en la personne de deux volontaires dont une femme, ce qui mérite d'être souligné. En les remerciant personnellement de leur engagement, je voudrais rendre un hommage mérité à tous nos porte-drapeaux sans lesquels nos cérémonies ne seraient pas ce qu'elles sont. Disponibles en toutes saisons ils supportent stoïquement le poids du drapeau … et des ans, la rigueur des défilés, les longues stations debout, confrontés aux intempéries extrêmes, alternant pluie, vent froid, giboulées avec la canicule et le soleil de nos étés. Honneur et reconnaissance à tous nos porte-drapeaux.
Le cycle des commémorations pontoises du centenaire de la Grande Guerre devrait se clôturer avec en point d'orgue : l'inauguration d'un carré militaire au cimetière communal. Le Souvenir Français bénéficie déjà d'un arrêté municipal de rétrocession perpétuelle à son profit de la tombe double n° 150 de deux « Poilus » morts pour la France (dont l'Adjudant Gullon) et les formalités concernant les concessions 149 et 134 sont en bonne voie. Dans l'idéal cette inauguration programmée le 4 Mars 2017, jour du centième anniversaire de l'accident mortel dont fut victime en atterrissant sur le « Champ d'Aviation » de Pontonx, l'Adjudant GULLON (Joseph Marius), élève pilote de l'école de Pau, véritable clef de voûte des précédentes commémorations, constituerait un magnifique couronnement , mission accomplie, des efforts conjoints du Comité du Souvenir Français et du Conseil Municipal pour transmettre aux jeunes générations le Souvenir du Sacrifice de leurs ainés et du rôle historique de leur commune lors de la «der des ders» .
En conclusion de ce long historique, le Comité du Souvenir Français exprime sa profonde gratitude à Monsieur Maurice Bordes, passionné d'histoire et érudit pontois pour la mise à disposition de précieux documents et souvenirs d'époque sauvegardés grâce à lui depuis des décennies.
Je vous remercie de votre attention.

 

 

Allocution du Général Sabathier-Dagès, Délégué Général du Souvenir Français des Landes

Pour ne pas abuser de l’hospitalité de l’entreprise Gayan et par précaution météorologique, nous voici réunis ici en la mairie de Pontonx sur l’Adour pour cette double cérémonie.
Le Président André Lamielle vient de nous indiquer la participation de son comité aux actions de mémoire du centenaire de la grande guerre dont nous venons de vivre l’épisode du champ d’aviation. J’insisterai sur un point important à mon sens : la plaque que nous venons de dévoiler nous apprend, gens de passage, landais, et habitants de Pontonx qui l’ignoraient, que cette cité sur l’Adour a été un maillon important dans la formation des pilotes qui ont brillé par leurs exploits dans le ciel de cette guerre de 14, avec des engins rudimentaires à nos yeux actuels. Dans ce département à haute présence militaire de la 3ème dimension actuellement, il parait utile de mettre au grand jour ces racines peu connues. Toute notre gratitude aux artisans : la municipalité, le bureau du comité, le patron de l’entreprise, de cette brève manifestation qui n’aurait pas eu lieu sans le concours et la compétence historique de Monsieur Maurice Bordes qui ne nous a pas attendus pour mener ses longues recherches.
Mais en raison des contraintes liées aux lieux nous avons dû commencer la cérémonie par la remise de son drapeau au comité du Souvenir Français de Pontonx sur l’Adour. La coïncidence est belle, car, pour sa remise officielle et sa première sortie on ne peut souhaiter mieux qu’une participation mémorielle au chef-lieu du comité. Il va sans dire que Madame et monsieur les porte-drapeaux, vous aurez du labeur, les circonstances requièrent souvent la présence de votre emblème si chargé de valeurs, je ne doute pas que vous porterez brillamment nos couleurs nationales marquées des missions séculaires du S.F.
Merci au jeune comité pour ces moments forts.

 

 

Allocution de Monsieur Dominique Urolategui, maire de Pontonx sur l'Adour

Depuis le début de mon mandat nous avons pris l’habitude de nous voir pour des manifestations patriotiques, pour le respect de nos anciens morts au champ d’honneur et la reconnaissance d’un glorieux patrimoine.
Aujourd’hui, l’inauguration de la plaque révélant à toutes et à tous le rôle de la commune de Pontonx lors de la terrible Grande Guerre de 1914-1918, montre bien que notre commune a toujours été un carrefour essentiel dans les Landes. C’est aussi pourquoi l’hôpital militaire fut construit en ces lieux.
Aujourd’hui encore le territoire de la commune continue de servir pour la formation des pilotes d’hélicoptères en face de l’ancien terrain d’aviation.
Je félicite le Souvenir Français pour la remise officielle d’un drapeau à votre comité pontois et je me félicite d’avoir pout l’ensemble de nos manifestations un nouveau drapeau qui montre une reconnaissance de la Nation au travail du souvenir que vous faites.
Aussi, l’histoire de notre commune s’agrandit dans l’ensemble du souvenir et je vous rappelle que nous avions inscrit Joseph Danglade, notre ami Pontois oublié durant un siècle sur le Monument aux Morts.
Merci également à M. Carlos et l’entreprise Gayan pour leur accueil mais aussi à toutes les entreprises du bord de l’Adour.
Monsieur le Président, mon Général, Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre attention.

 

Allocution (tronquée) de Monsieur P. de Andréïs, Directeur de l'ONAC-VG

Cliquez sur l'image

ONAC

 

 
Souvenir Français des Landes